Créer mon blog M'identifier

Enurésie adulte : comment la soigner ?

Le 3 avril 2015, 15:08 dans Humeurs 0

L'enurésie ou pipi au lit chez l'adulte se définit par une miction involontaire. Est-il encore tabou de parler d'énurésie de nos jours ? Oui, c'est un sujet encore très peu abordé et dont peu de personnes osent parler. Pourtant, cette affection est très handicapante pour les personnes qui sont touchées. A titre d'information, elle toucherait plus de 3% de la population. Comment la soigner ? Pour en savoir plus, suivez le guide.

Quelles sont les causes de l’énurésie ?

L'enurésie peut être attribuée aux adultes qui font pipi au lit, hommes comme femmes.
L'hérédité est la principale cause de l’enurésie adulte. Il se peut également que l'affection résulte d'une souffrance psychologique ou d'un événement traumatique unique (décès, agression, divorce, séparation, etc.). Enfin, le pipi au lit chez l'adulte est parfois lié à un problème physique : encoprésie, infection urinaire, diabète, etc.

Les traitements

- Prendre de bonnes habitudes
Urinez régulièrement et diminuez la quantité de liquide que vous buvez le soir, 3 heures avant le coucher, plus précisément. De ce fait, pour éviter tous risques de déshydratation et pour compléter l'apport hydrique requis par l'organisme, il est conseillé de bien vous hydrater le matin, car la nuit tombée, il faudra grandement se limiter.
Vous êtes au lit et vous avez une envie pressante ? Si c'est le cas, n'attendez pas, forcez-vous à vous lever et à aller aux toilettes. Cette astuce permet aux personnes victimes de cette affection de minimiser les risques de fuites pendant la nuit.

- Un système d'alarme
En plus de la rééducation du rythme mictionnel, votre urologue vous prescrira peut être un appareil connu sous le nom de pipi stop. En effet, vous êtes réveillé par la sonnerie de l'appareil dès qu'une goutte d'urine est détectée. Généralement prescrit pour une courte période (4 à 6 mois), le pipi stop est plutôt performant et génère un faible taux de rechute.

- Un médicament contre l'enurésie adulte
En complément du pipi stop, votre urologue peut vous prescrire un médicament à base de desmopressine. Ce traitement bloque la sécrétion d'urine.
Pour optimiser vos chances de guérison, il est recommandé d'allier le pipi stop au médicament. Un suivi psychologique peut aussi s’avérer nécessaire.

Si les mesures précédentes ne sont pas suffisantes, optez pour le port d'une couche pour adulte, un slip jetable ou d'autres produits similaires. Il existe des sites de vente en ligne où vous pourrez vous procurer tous types de protections contre l’incontinence.

 

Rayons UV : quel est le degré de sensibilité des yeux faces au soleil ?

Le 3 avril 2015, 14:55 dans Société 0

Une exposition au soleil peut être néfaste pour votre peau et surtout pour vos yeux. Effectivement, l’œil est un organe très sensible et devra donc faire l’objet d’une protection sérieuse contre les rayons UV. Bien que la perméabilité des yeux à la lumière diminue chez les adultes, les risques de détérioration ne disparaissent pas pour autant. Des maladies graves peuvent en résulter faute de prévention, et elles pourront atteindre enfants ou adultes. De ce fait, les paupières seront fortement endommagées à force d’être tout le temps sous le soleil. Les conjonctives, par une inflammation des muqueuses du blanc de l’œil, déclencheront un gonflement douloureux et gênant à la fois. Par ailleurs, après seulement deux heures au soleil, la cornée présentera peut être un ulcère qui devra être traité rapidement afin d’éviter une kératite. Les UV atteignant la rétine favoriseront l’apparition précoce d’une DMLA, tandis que la cristalline sera défavorisée, d’où l’apparition avancée d’un cas de cataracte.

Les signes d’une maladie des yeux touchés par le soleil

Les effets néfastes causés par les rayons UV ne sont généralement pas discernables à court terme, d’autant plus que ces rayons sont imperceptibles à la vision. Il y a trois catégories d’UV : les UV A, considérés comme les plus dangereux, les UV B et les UV C qui n’atteignent presque pas les yeux. Ils parviennent directement, par diffusion ou par réflexion dans l’œil. Toutefois, quelques signes pourront être perçus avant l’apparition d’une éventuelle maladie notamment :

  • la diminution progressive de l’acuité visuelle
  • la sensibilité aux lumières frétillantes
  • l’effet de brouillard et de flou
  • les larmoiements
  • le trouble de la vision causée par une cécité temporaire
  • l’épaississement des paupières
  • l’impression de sable aux yeux
  • le stress intense
  • les douleurs face à la lumière agressive.

 

Les précautions à prendre

La protection des yeux des enfants contre les rayons UV doit être prise très au sérieux. En effet, chez un enfant de moins de 12 ans, le degré de sensibilité face au soleil est de 60 % pour les UVA contre 25 % pour les UVB. Des mesures de prévention et de protection s’avèrent donc indispensable. Pour ce faire, évitez de les mettre au soleil entre 8h et 10 h ou 14h et 16h, heures auxquelles les UV sont les plus agressifs. Les adultes doivent également se protéger les yeux en mettant des lunettes de soleil appropriées munies d’une notice d’information pour s’assurer de leur efficacité. Grâce à la mise en vente de kits pour vitres teintées de voiture sur internet, les automobilistes pourront également se protéger des rayons UV en mettant en place des films solaires pour vitres.

Photo haute qualité : quel tirage pour quelle résolution ?

Le 2 avril 2015, 10:52 dans Photos 0

La démocratisation des appareils photographiques de plus en plus performants affichant des millions de mégas pixels permet d’obtenir des agrandissements photo haute qualité. Mais attention, vous pourriez être déçus si vous ne pensez pas à quelques points techniques.

Un photographe averti…

Vous venez de prendre un cliché exceptionnel, et vous l’imaginez déjà trônant dans votre salon sous l’œil admiratif de vos amis. Mais voilà, malgré un superbe appareil de prise de vue, le résultat ne répond pas tout à fait à vos attentes. Pixels visibles, flous, couleur ternes, l’agrandissement ne rend absolument pas l’effet observé sur l’écran d’un ordinateur. La plupart du temps, un cliché peut vous paraitre parfait en format 10 X 15 et s’avérer désastreux dès qu’il dépasse une dimension de 20 x 30 cm. Il faut donc, envisager 4184 x 1700 pixels pour un poster de 50 x 125. Pour un poster beaucoup plus grand, 76 x 115 par exemple, comptez 2880 x 1920 pixels. Ne confondez pas pixels et dpi (points par pouce) : l’un sert à la résolution sur écran, l’autre à l’impression. Le matériel de labo photo fonctionne avec 4 800 dpi, ce qui est indispensable pour des photos de haute qualité.

L’impression à domicile

Jusqu’à maintenant, la plupart des possesseurs d’appareil numérique imprimaient facilement et en peu de temps, leur tirage sur une imprimante à jet d’encre. La rapidité de l’opération en faisait un moyen pratique, mais pas toujours économique. Le problème majeur de ce procédé advient lorsque vous voulez obtenir un plus grand format, c’est-à-dire un poster.

Pour les tirages à domicile, l’achat de l’imprimante et des cartouches peut revenir très cher si vous êtes un photographe prolifique. Par contre, les laboratoires de photos en ligne sont, à présent, devenus très compétitifs et rapides sur les délais.

Les laboratoires, la technologie au service de la qualité 

Depuis quelques années, les labos photo se sont dotés de machines hautement perfectionnées pour offrir des travaux photographiques qui se démarquent du tirage à domicile. Cet impératif est nécessaire pour apporter aux clients un service haut de gamme.

Chaque cliché est traité séparément. Cette opération est obligatoire, car rien n’indique au laboratoire quelle opération a subie la photo avant de leur être transférée.

Les photos numériques exigent un traitement au cas par cas. Elles doivent être corrigées une par une avant le tirage. Les contrastes, la luminosité et le recadrage sont très souvent ajustés pour donner un tirage parfait et une photo de haute qualité.

Quel choix effectuer pour obtenir de beaux tirages ?

Trois critères sont à différencier pour obtenir un tirage réussi. Le premier point est la définition. C’est la dimension informatique d’une image numérique. Elle est exprimée en pixel, sur la largeur et la longueur. Les pixels sont de tout petits carrés qui assemblés, forment le rendu de la photo. Une image de 40 x 30 fait par conséquent 1 200 pixels.

Moins il y a de pixels par pouce sur une image, et moins elle est nette, à l’inverse plus il y a de pixels et plus la photo est précise et peut donc être agrandie. Au tirage, la photo pourra conserver toute sa beauté et ses détails sans aucune déperdition de qualité. Plus l’image a de hautes définitions et plus le poids du fichier est lourd, il prend plus de place sur un disque dur. Mais lorsque le cliché est destiné à l’impression, cela n’a pas d’importance. L’image aura alors une définition excellente, quel que soit le support, papier ou toile, l’épaisseur, brillance ou mat, par exemple. 

Ce sont les caractéristiques du tirage photo en laboratoire et la personnalisation à la demande du cliché qui font la différence. 

 

Voir la suite ≫